Partenaires et participants

EPOS-France s’appuie sur des organisations et services déjà existants dans le domaine des sciences de la Terre. Ces structures ont élargi leurs activités à la participation à l’ERIC EPOS. Le CNRS (INSU) anime, à travers ses Observatoires et laboratoires de recherche, le groupe de travail EPOS-France et joue avec le BRGM un rôle de conseil auprès du Ministère français de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation (MESRI).

Le Réseau Sismologique et Géodésique Français (RESIF) est un consortium regroupant de nombreux partenaires en France. RESIF est porteur des contributions françaises dans les domaines de la sismologie et de la géodésie, aux TCS Seismology et TCS GNSS Data and Products, et distribue donc également des données de ces domaines via les TCS Volcano Observations et TCS Near-Fault Observatories. EMSC, hébergé par le CEA, est une organisation internationale contribuant au TCS Seismology.

D’autres données et produits de données du TCS Volcano Observations sont disponibles grâce aux activités du Service National d’Observation (SNO) en Volcanologie.

La contribution française au TCS Near-Fault Observatories s’effectue à travers le Corinth Rift Laboratory.

DataTerra/ForM@Ter développe des produits de données pour EPOS dans le domaine des données spatiales, notamment des données InSAR, et contribue à ce titre au TCS Satellite Data.

La contribution française au TCS Geomagnetic Observations est opérée au travers le SNO ISGI qui rend disponible les produits de données (indices notamment). Les données des observatoires magnétiques français du SNO BCMT sont rendues disponibles par des centres internationaux comme WDC for Geomagnetism Edinburgh, INTERMAGNET.

La France participe au TCS Anthropogenic Hazards à travers les jeux de données provenant des activités de recherche sur la sismicité induite, impliquant INERIS et des laboratoires de recherche associés au CNRS, ainsi qu’avec les données du Centre de Données pour la Géothermie Profonde.

Le BRGM porte la participation française et préside le Consortium du TCS Geological Information and Modelling.

Les activités françaises dans le TCS Multi-Scale Laboratoires couvrent de nombreux domaines expérimentaux avec trois volets principaux : la modélisation analogue (TECMOD-F), les laboratoires paléomagnétiques et les laboratoires de physique des roches, en coopération avec REGEF.

Le BRGM est également, avec les services géologiques du Royaume-Uni et du Danemark, hébergeur des services intégrés d’EPOS.

Publié le 15 mai 2020.

Rechercher