EPOS

EPOS, European Plate Observatory System, est une installation à long terme visant à faciliter l’utilisation intégrée des données, des produits de données et des installations des infrastructures de recherche pour les sciences de la Terre en Europe. EPOS rassemble des spécialistes des sciences de la Terre, des infrastructures de recherche nationales, des experts en TIC (technologies de l’information et de la communication) et des décideurs. L’objectif est de développer de nouveaux outils pour apporter des réponses précises et durables aux questions de société concernant les géo-risques et les phénomènes géodynamiques (y compris les géo-ressources) en rapport avec l’environnement et au bien-être de l’humanité.

Les infrastructures nationales de recherche européennes en sciences de la Terre qui participent au plan d’intégration EPOS existent déjà et sont entièrement opérationnelles, fournissant un accès aux données et aux services pour des communautés aux niveaux national et transnational. Partout en Europe, il existe une mosaïque de centaines d’infrastructures, comprenant des installations aussi diverses que des réseaux géophysiques, des observatoires, des déploiements temporaires, des laboratoires et des installations de modélisation pour l’étude de la Terre solide.

EPOS intègre ces infrastructures en une seule plate-forme interopérable et utilise les nouvelles possibilités offertes par l’informatique pour surveiller et comprendre le système complexe de la Terre solide. La vision d’EPOS est d’accroître l’accès aux données multidisciplinaires et leur utilisation, et de favoriser l’interopérabilité mondiale des services dans le domaine des sciences de la Terre au profit d’une large communauté d’utilisateurs.

Afin de régir l’intégration de ce paysage complexe, EPOS a élaboré une architecture qui prend en compte les questions techniques, de gouvernance et juridiques, et financières. Elle permettra à EPOS de fonctionner comme une infrastructure de recherche unique et durable.

 

L’Histoire d’EPOS

EPOS a évolué d’un simple concept à une infrastructure de recherche distribuée qui permettra des recherches interdisciplinaires innovantes. Le schéma ci-dessous présente les principaux jalons d’EPOS.

EPOS a pris forme grâce à un certain nombre de projets et d’initiatives financés au niveau européen et national et a bénéficié à plusieurs reprises de financement de la Commission européenne sous la forme de fonds de FP7 et d’Horizon 2020. En décembre 2008, EPOS a été approuvé par l’ESFRI et inclus dans la feuille de route européenne pour les infrastructures de recherche, qui soutient le développement d’infrastructures considérées comme essentielles à la cohésion de la recherche et de la compétitivité européennes. Au cours de la phase préparatoire, l’ESFRI a présenté EPOS comme un projet prioritaire, basé sur les critères suivants : repousser les limites de l’excellence scientifique, pertinence stratégique pour l’Europe et être prêt à une action immédiate en vue de sa mise en œuvre.

En 2018, la Commission européenne a accordé à EPOS le statut juridique d’European Research Infrastructure Consortium (ERIC). Il confère à EPOS une personnalité et une capacité juridiques reconnues dans tous les États membres de l’UE. Grâce à la mise en place simultanée d’un cadre technique, financier, juridique et de gouvernance, EPOS a pu devenir une infrastructure de recherche paneuropéenne opérationnelle. Le siège juridique d’EPOS ERIC est situé à Rome, à l’Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia (INGV).

L’EPOS est actuellement dans sa phase opérationnelle pilote qui durera jusqu’en 2022. Elle a deux objectifs principaux : la mise en place du EPOS Delivery Framework et le renforcement de sa durabilité, afin de préparer la transition de la phase de mise en œuvre à la phase opérationnelle en 2023.

Pour plus d’informations sur EPOS, veuillez consulter le site web.

Publié le 28 mai 2020.

Rechercher